Un 14 Juillet sur un rooftop interdit

En plein coeur du XVème arrondissement, il existe un endroit lugubre.

Un ancien hôpital, ravagé par le temps et les pillards depuis son abandon au milieu des années 2000.

Invités par nos explorateurs urbains préférés à découvrir les lieux, l’équipe de WATO a pu découvrir les méandres de cette sinistre bâtisse.

Étape 1 : l’exploration du lieu

Entrer dans un lieu à l’abandon est rarement chose facile.

Dans le cas présent, nous suivons « le petit prince » à l’interieur d’une résidence voisine.

Arrivé au pied d’une haute grille, notre guide nous met en conditions : « À 3, vous me suivez rapidement et sans poser de questions ». C’est parti, les 5 compagnons escaladent la fameuse grille et se retrouvent accroupis dans un immense jardin emplis de hautes herbes.

« Faut pas traîner, on continue ! »

En silence nous rejoignons l’explorateur au pied d’un second parapet. Quelques péripéties acrobatiques plus tard, nous voilà tous les 5 de l’autre côté : « Wouhou ! » Sourires complices.

Dès les premiers pas, notre enthousiasme se teinte d’une légère angoisse : le décor digne de la série The Walking Dead.

Une ancienne chapelle, une morgue aux tiroirs arrachés, toutes les pièces se suivent et se ressemblent, des câbles électriques pendent à travers les faux plafonds crevés et la végétations envahit peu à peu les façades des 6 pavillons : ambiance !

A deux doigts de repartir bredouille, nous essayons une dernière partie : le toit du bâtiment.

Cette fois le coup de foudre est immédiat… Un labyrinthe de tuyaux de ventilation rouillés, assez d’espace pour que 200 personnes puissent danser et surtout une vue imprenable sur la dame de fer.

La décision est prise : nous investirons ce lieu pour le 14 Juillet !

Etape 2 : l’apéro test

Ayant remarqué la présence d’un gardien à l’entrée de l’hôpital, nous décidons de « tester ses talents » en organisant un apéro test sur le fameux rooftop.

Faisant d’une pierre deux coups, nous invitons une vingtaine d’amis à s’armer d’une marinière, d’un béret rouge et d’une baguette, pour faire des photos de teasing.

Le shooting se passe pour le mieux, et les clichés au milieu des tuyaux sont saisissants.

Au fond de sa loge , le gardien ne semble pas tenir son rôle très à coeur. Il semble en réalité bien plus captivé par les séries américaines et le goût de sa vodka.

Etape 3 : acheminer le matériel

Certainement le montage le plus stressant de l’Histoire de WATO !

Réussir à acheminer nos 3 tonnes de matériel de réception sur le toit de cet hôpital n’aura pas été une mince affaire. En effet, alors que nous commençons à organiser une chaîne silencieuse avec tous les volontaires présents,

Contactez l’oracle

contact@agence-wato.com